Soutenance de thèse : Magali Roumy-Akue, 13/12/2019

Dynamique de veille des enseignants en design

Magali Roumy-Akue a soutenu le 13 décembre 2019 une thèse de doctorat préparée sous la direction de Eric Bruillard (Université de Paris) et Caroline Gagnon (Université Laval) : Dynamique de veille des enseignants en design à l’échelle individuelle et collective pour la réactualisation des ressources au service de la Conception

Résumé 

Enseigner le design dans l’enseignement supérieur demande aux enseignants de cette discipline d’accompagner les étudiants vers un milieu professionnel polymorphe dans un processus créatif qui investit des territoires inexplorés. Or le contexte informationnel dans lequel ils interviennent est surchargé et labile. Les enseignants doivent ainsi porter une attention soutenue aux évolutions de la société, de la discipline, de l’écosystème professionnel et des évolutions des parcours de formation. La veille est un processus qui permet d’organiser l’écoute de l’environnement, la sélection des signes de changement au service de l’anticipation. À partir de ce processus, nous avons défini un cadre d’analyse afin de pouvoir étudier les signes surveillés par les enseignants veilleurs, l’environnement, le périmètre dans lequel ils veillent et les ressources qu’ils acquièrent. Afin d’affiner les cibles de la surveillance et du recueil de ressources par les enseignants en design, nous avons complété notre cadre avec les éléments liés à la pratique du design, que sont les projets, les enjeux, les processus et les systèmes, puis les éléments liés à l’enseignement du design, que sont les ressources curriculaires, les réseaux d’acteurs, les dispositifs pédagogiques et les problèmes-projets.

Nos résultats affirment la centralité de la veille dans l’enseignement du design et dans le design lui-même, et positionne l’enseignant en design comme un méta designer. Pour répondre aux spécificités de l’enseignement du design, nous avons redéfini le terme ressources comme des entités matérielles et immatérielles sur lesquelles les enseignants s’appuient pour leur pratique d’enseignement, que cela concerne la préparation ou le travail de cours. Nous avons identifié des ressources que nous avons nommées ressources incitatives, qui sont des tremplins qui ouvrent des champs de réflexion pour les étudiants durant la conception. Les enseignants s’appuient sur des systèmes d’identification des émergences dans lesquels ils convoquent des sources humaines et documentaires composites selon plusieurs rythmes de renouvellement, à court, moyen et long terme. Les sources humaines, par exemple, sont essentielles, car elles fournissent des informations fraîches et grises et l’accès à des ressources professionnelles évolutives. La compréhension des mécanismes de veille ouvre des perspectives quant à la définition des équilibres des périmètres de veille au sein des équipes des formations de design. Elle permet notamment de mettre en oeuvre une surveillance de l’environnement plus construite, conscientisée et coordonnée pour la pratique d’un design ancré dans les problématiques sociétales émergentes.

Mots clés : enseignement, design, veille, ressources, changements

Laisser un commentaire