Soutenance de thèse : C. Combemorel, 23/11/2019

Analyse systémique du processus d’appropriation des cultures numériques. Le cas de l’opération Ordival.

Christelle Pauty-Combemorel, sous la co-direction de Georges-Louis Baron et Emmanuelle Voulgre. Université Paris Descartes, 23 novembre 2019

Résumé

Il y a plus de 15 ans que les politiques publiques locales françaises ont commencé à doter des établissements solaires avec des ordinateurs portables. Six conseils départementaux ont ainsi équipé les collégiens et leurs enseignants en matériels informatiques dans le but de réduire les fractures numériques et sociales. En 2001, les collégiens landais ont reçu des ordinateurs portables (Jaillet, 2004; Khaneboubi, 2007), puis ceux des Bouches-du-Rhône en 2003 (Liautard, 2007), d’Ille-et-Vilaine en 2004 (Rinaudo, Turban, Delande, & Ohana, 2008), de Corrèze (IGEN, 2011), de l’Oise en 2008 (Khaneboubi, 2010), et enfin du Val-de-Marne en 2012 (Pauty-Combemorel & Baron, 2017).

Plusieurs recherches ont examiné les effets de ces plans en analysant les usages des élèves et des enseignants. Notre thèse entend élucider comment les collégiens s’approprient les cultures numériques – que nous qualifions de scolaires – au collège et en dehors en questionnant, d’une part, l’implication des institutions (Ministère de l’Éducation nationale, académie de Créteil et conseil départemental du Val-de-Marne) dans les processus d’informatisation des établissements. D’autre part, nous interrogeons les manières dont elles sont véhiculées et transmises des professionnels de l’enseignement et de l’éducation aux élèves.

Notre recherche s’inscrit dans une réflexion en sciences de l’éducation et de la formation. Elle est principalement d’orientation ethnographique, mais elle utilise aussi des outils quantitatifs tels que des questionnaires. Nous nous sommes appuyés sur le modèle d’analyse systémique proposé par Béziat et Villemonteix (Béziat, 2015; Villemonteix, 2015; Villemonteix & Béziat, 2014) appelé « AFRI » (axes, formations, ressources, implication), inspiré des recherches de Wallet (2010). Selon ces chercheurs, introduire dans un établissement scolaire des technologies aurait des effets sur l’ensemble des environnements et pourrait conduire à des changements.

Nos résultats montrent que les cultures numériques scolaires se construisent et se modifient chaque année sensiblement. Si les politiques numériques locales se construisent en synergie avec les directives nationales, les opinions des bénéficiaires sont pourtant contrastées. En outre, les cultures numériques scolaires se développent localement au gré des changements sociaux, idéologiques, institutionnels et technologiques. Enfin, bien que l’utilisation des technologies numériques figure parmi les préoccupations de tous les acteurs de la chaîne de prescription, les manipulations faites en classe demeurent limitées à certaines fonctionnalités. Les enseignants insistent sur les manipulations techniques à opérer, en décrivant « pas à pas » chaque procédure, plutôt que sur la compréhension des concepts informatiques ou informationnels sous-jacents. Pourtant, les élèves développent aussi bien des savoirs disciplinaires que numériques alors que ces derniers ne figurent pas parmi les objectifs principaux de leurs enseignants

Mots clés

Appropriation ; cultures numériques ; élèves ; enseignants ; Ordival

Références bibliographiques

Béziat, J. (2015). Enseigner et se former à l’épreuve des technologies informatisées (PhD Thesis). Université de Limoges.

IGEN. (2011). Le plan Ordicollège dans le département de la Corrèze (No 2011‑112). Consulté à l’adresse http://www.ordicollege.cg19.fr/pdfs/rapport_igen.pdf

Jaillet, A. (2004). What Is Happening with Portable Computers in Schools? Journal of Science Education and Technology, 13(1), 115‑128.

Khaneboubi, M. (2007). Usages de l’informatique au collège et habitus professionnels des enseignants : exemple de l’opération « un collégien, un ordinateur portable » dans le département des Landes. Consulté à l’adresse http://www.theses.fr/2007BOR21432

Liautard, D. (2007). Bilan des opérations « Portables ». Propos de bilan… À propos d’Ordina 13. Les dossiers de l’ingénierie éducative. Consulté à l’adresse http://www.cndp.fr/archivage/valid/93855/93855-15525-19513.pdf

Pauty-Combemorel, C., & Baron, G.-L. (2017). Équipements mobiles au collège : quelles appropriations par les élèves et les enseignants ?. Le cas d’Ordival entre 2013 et 2015. Questions Vives. Recherches en éducation, (27). Consulté à l’adresse http://journals.openedition.org/questionsvives/2119

Rinaudo, J.-L., Turban, J.-M., Delande, P., & Ohana, D. (2008). Des ordinateurs portables, des collégiens, des professeurs, des parents: rapport de recherche sur le dispositif Ordi 35 2005-2007. Consulté à l’adresse http://www.marsouin.org/IMG/pdf/ordi_35_RAPPORT.pdf

Villemonteix, F. (2015). Aborder les processus de légitimation des pratiques instrumentées avec les technologies informatisées en milieu scolaire (PhD Thesis).

Villemonteix, F., & Béziat, J. (2014). Le TNI à l’école primaire : entre contraintes et engagement. 20. Consulté à l’adresse http://sticef.univ-lemans.fr/num/vol2013/17-villemonteix-reiah/sticef_2013_NS_villemonteix_17.htm

Wallet, J. (2010). Technologie et gouvernance des systèmes éducatifs. In Apprendre avec les technologies (p. 71‑80).

Laisser un commentaire