Sélection de thèses de doctorat récentes en Sciences de l’information et de la communication

Les références qui suivent sont des thèses de doctorat en Sciences de l’information et de la communication soutenues de 2018 à 2020.  Sélection effectuée par M. Loffreda, le 16/02/21.

Azouz, K. (2020). Les lieux de savoir à l’heure du web des données : permanences ou mutations des pratiques ? [Thèse de doctorat, Lille 3]. http://www.theses.fr/2020LIL3H012

Par ses techniques et évolutions permanentes, le web développe les pratiques et l’offre de service des bibliothèques, des musées et des archives. Il incite ces institutions à repenser leur perception du savoir et à revisiter leurs méthodes de diffusion et de valorisation de ses contenus pour les communautés de la toile. Confrontés, depuis l’émergence du Web 2.0, à de nouveaux usages et contenus libres et collaboratifs, les bibliothèques, les musées et les archives implémentent le Web de données. Leur visée est d’améliorer la visibilité de leurs ressources et d’assurer une promotion inédite du savoir à travers la confluence de leurs modèles, de leurs pratiques et contenus. Malgré son antériorité, le Web de données et son impact sur les pratiques expertes restent une question appréhendée, dans notre recherche, à travers une double approche. La première est historique. Elle concerne les lieux de savoir. La seconde est interactionniste. Elle aborde la technique. La finalité de cette recherche est de démontrer que le Web de données n’est pas qu’un cadre technique, mais le vecteur de mise en convergence de trois lieux distincts et complémentaires dans leur perception du savoir, leurs métiers, leurs pratiques et publics. L’innovation de ce travail scientifique n’est pas liée à l’analyse du Web de données en bibliothèques, en musées et en archives. Elle est en relation avec le positionnement épistémologique dans lequel nous avons choisi d’aborder la question.

Bouchereau, A. (2020). Les objets connectés au service de l’apprentissage [Thèse de doctorat, Bourgogne Franche-Comté]. http://www.theses.fr/2020UBFCC018

L’apprentissage assure la transformation des données primaires captées par nos sens en connaissances utiles ou idées abstraites et générales, exploitables dans de nouvelles situations et contextes. Les neurosciences cognitives montrent que les mécanismes de l’apprentissage reposent sur l’engagement cognitif (e.g. se questionner, évaluer ses erreurs), physique (e.g. manipuler, bouger) et social (e.g. débattre, collaborer). L’apprenant construit ses connaissances par l’expérience, en explorant son environnement, en formulant des hypothèses et en expérimentant. Apprendre est crucial dans un contexte où l’évolution exponentielle des technologies de l’information et de la communication change les objets, les pratiques et les usages. Le développement de l’Internet des Objets (IdO) transforme les objets physiques du quotidien en objets connectés (OC) pouvant collecter des données et agir sur l’environnement de l’usager. L’apprentissage devient aussi bien biologique qu’artificiel et permet de créer des systèmes d’Intelligence artificielle (SIA) analysant de grands volumes de données pour automatiser des tâches et assister les individus. Les technologies peuvent favoriser l’apprentissage, lorsque les possibilités techniques qu’elles offrent sont utilisées pour soutenir le processus de construction de connaissances. Ainsi, cette thèse porte sur l’apprentissage dans le contexte de l’IdO et examine la manière dont les spécificités des OC peuvent s’articuler avec les mécanismes de l’apprentissage.

Delias, L. (2019). L’âge des usages. Usages sociaux des technologies numériques par les adultes âgés et représentations du « bien-vieillir connecté » [Thèse de doctorat, Paris 3]. http://www.theses.fr/2019PA030039

À partir d’une approche combinant sociologie des usages d’internet et gérontologie critique, le but de cette thèse est d’abord de montrer que le contexte sociohistorique de ces dernières décennies a conduit au renouvellement des normes sociales concernant les adultes âgés. Dans la continuité des prescriptions plus anciennes du « vieillissement réussi », l’incitation est désormais forte de mener un mode de vie à la fois actif et connecté. La thèse cherche ensuite à montrer comment les usages des technologies numériques de l’information et de la communication (TNIC) par les adultes âgés sont informés par ces représentations, et inversement. Une enquête s’appuyant sur des matériaux variés a été mise en place, incluant des entretiens avec des personnes de 62 à 82 ans, des observations ethnographiques dans des cours d’initiation à l’informatique proposés par des associations de retraités, et l’analyse d’un corpus de sites web de sociabilité pour « seniors ». Il s’avère que les usages sociaux des TNIC et leurs représentations accompagnent des processus de définition identitaire complexes pour le groupe social des adultes âgés. Leur forme varie en fonction de l’orientation des institutions qui portent les discours du « bien-vieillir connecté » et des publics auxquels elles s’adressent, ainsi que de la trajectoire et de l’appartenance en termes de génération, de genre et de classe des individus. Néanmoins, ces injonctions normatives font l’objet d’appropriation variées.

Doutreix, M.-N. (2018). Wikipédia, encyclopédie et site d’actualités ˸ qualité de l’information et normes collaboratives d’un média en ligne [Thèse de doctorat, Sorbonne Paris Cité]. http://www.theses.fr/2018USPCA147

Approximations, fausses informations, biais idéologiques : Wikipédia a dû répondre à de nombreuses critiques depuis sa création en 2001. Pourtant, les contributeurs n’ont cessé d’élaborer des outils, labels et indicateurs pour accompagner les utilisateurs dans la recherche d’une information fiable. Cette thèse s’intéresse aux moyens mis en œuvre pour renforcer la fiabilité d’un média collaboratif en ligne. Car la synthèse que Wikipédia opère entre une prétention encyclopédique et la prise en charge de l’actualité invite à la concevoir comme une encyclopédie médiatique. En effet, l’actualité y est traitée en temps réel et les sources utilisées pour ce type de sujet sont bien souvent journalistiques, participant ainsi à la « circulation circulaire » de l’information médiatique. Le genre encyclopédique de Wikipédia est questionné en cherchant les éléments de filiation tels que l’hypertextualité et en soulignant les principaux points de divergences épistémologiques comme le rapport aux sources et le principe de neutralité de point de vue. Les deux corpus étudiés, de près de trois cents articles chacun, rendent manifeste la place de l’actualité dans les usages de Wikipédia et dans les pratiques des contributeurs.

Entraygues, A. (2020). La place des réseaux socionumériques dans la culture de l’information : pratiques prescrites scolaires et pratiques d’information informelles des jeunes dans le second degré [Thèse de doctorat, Bordeaux 3]. http://www.theses.fr/2020BOR30018

Nos travaux de recherche ont pour but de questionner les enjeux épistémologiques de la culture de l’information et la place des RSN dans un contexte scolaire. À travers le prisme des pratiques d’information prescrites et informelles sur les RSN, il s’agit d’étudier comment se forme une culture de l’information multiscalaire et stratiforme. Les pratiques d’information juvéniles sur les RSN, qui se répartissent entre partage et recherche d’informations et communication entre pairs, questionnent la pédagogie documentaire mise en oeuvre par les enseignants-documentalistes, responsables, au sein de l’école, de l’Éducation aux Médias et à l’Information. Quels liens entre pratiques prescrites documentaires et pratiques informelles juvéniles ? En quoi les pratiques pédagogiques documentaires prescrites par l’enseignant documentaliste influencent-elles les pratiques d’information informelles juvéniles sur les RSN ? Quelles formes pour la culture de l’information centrée autour des RSN ? Pour répondre à ces interrogations, nous avons mis en oeuvre une méthodologie compréhensive combinant entretiens et observations de séances et mobilisant analyse des discours et des documents pédagogiques. Par le biais d’un apprentissage informationnel prescrit, une culture de l’information se dessine vers une approche critique de l’information prenant la forme d’une éducation à une maîtrise de l’information opérationnelle et conceptuelle et façonnant une culture de la citoyenneté informationnelle.

Heiser, L. (2019). Numérique et expérience vécue de l’élève en classe : un espace de communication en recomposition ? [Thèse de doctorat, Toulon]. http://www.theses.fr/2019TOUL0022

L’objet de cette recherche porte sur l’analyse de l’expérience vécue en classe d’élèves acculturés au numérique, quand celle-ci est confiée à des néo-enseignants. Nous nous sommes intéressés à la manière dont les acteurs de l’espace pédagogique de la classe construisent du sens dans le contexte d’une généralisation des technologies numériques et de leurs usages, pouvant induire des effets sur la conception-réception des cours. Nous nous sommes appuyés sur un protocole de recherche qui prolonge le projet REMIND ayant servi à décrire et comprendre la visite muséale. Il s’agissait de demander à des élèves de filmer des séances pédagogiques de leur perspective située grâce à un équipement de lunettes-caméras, puis de les accompagner à commenter leur vidéo subjective. Les verbalisations des élèves ont été analysées au prisme d’un langage symbolique appelé le signe hexadique. Nous avons également mené des entretiens semi-directifs avec les néo-enseignants de ces élèves afin de comprendre leurs modalités de construction des cours. Nos résultats mettent en avant que l’expérience des néo-enseignants répond à des contraintes de la forme scolaire qui peuvent entraîner des décalages avec leurs élèves. Ces derniers développent alors une pensée d’autocontrôle par rapport aux formes d’expression pédagogiques élaborées par leur enseignant. Ceci nous permet de conclure que les enjeux expérientiels des élèves sont difficilement pris en compte par les néo-enseignants pendant la phase de conception de leur cours, ce qui pourrait entre autres favoriser l’offre en médias et outils numériques portée par le secteur industriel et marchand.

López Ordosgoitia, R. (2019). Analyse sémio-pragmatique multimodale de la mise en scène de la participation des enfants  dans les dispositifs télévisuels.  Le cas de Mi Señal (Colombie) [Thèse de doctorat, Lille 3]. http://www.theses.fr/2019LIL3H022

Notre thèse propose une analyse du phénomène de la participation médiatique des jeunes publics à partir de l’étude de Mi Señal, un dispositif multiplateforme mis en place par le service public de télévision colombienne Señal Colombia. L’identification de l’offre interactive du corpus sélectionné a servi à l’examen des modalités de participation et de la dynamique de l’échange communicatif qui s’organise entre l’industrie médiatique et le public destinataire. Notre hypothèse est que la mise en place d’une offre de participation pour les enfants modifie leur condition de publics et leur permet de devenir usagers dans le contexte d’une culture de la participation (Jenkins, 2013). Toutefois, cette dimension participative est conditionnée par des contraintes matérielles qui déterminent l’équilibre dans la prise de décision des participants (Carpentier, 2002). Par le biais de l’approche sémio-pragmatique multimodale, notre thèse participe à la caractérisation complète du phénomène médiatique étudié. La perspective de recherche adoptée permet d’articuler trois questionnements portant sur les visées communicationnelles de l’instance de production, la dynamique d’échange communicationnel, et enfin la réponse des enfants en lien direct avec leurs rôles communicationnels. Nos résultats  montrent que l’offre de participation de Mi Señal s’avère à la fois massive et personnalisée dans un cadre d’action préétabli, et rendent compte de la prévalence d’un modèle de participation régularisé par la voie de dispositifs numériques de médiation. La variété de rôles donnés aux enfants montre la complexité d’un dispositif qui ouvre un espace de régulation et de liberté distinct selon les pratiques de consommation des enfants usagers.

Loubère, L. (2018). Les environnements numériques de travail dans l’enseignement secondaire : étude d’un système représentationnel [Thèse de doctorat, Toulouse 3]. http://www.theses.fr/2018TOU30048

Parce que leur déploiement est généralisé et leur utilisation rendue obligatoire par l’institution, les environnements numériques de travail (ENT) constituent un outil à part dans le champ des TICE. Ce travail propose d’investiguer comment cet outil a intégré la pensée professionnelle enseignante à partir d’une approche reposant sur la théorie des représentations sociales. L’étude proposée est constituée en deux phases. La première est consacré à l’examen du discours social sur les TICE, et se fonde sur l’analyse de trois corpus textuels correspondant à trois types de discours différents (discours médiatiques, textes institutionnels, et contributions à la concertation sur le numérique éducatif de 2015). Nous proposons par une approche lexicométrique d’identifier les thématiques transversales à ces corpus et celles qui sont spécifiques de chacun de ces types de discours. La seconde repose sur une enquête par questionnaire menée auprès de 625 enseignants du secondaire de l’académie de Toulouse. À partir de tests d’évocations hiérarchisées, nous étudions les contenus des représentations professionnelles de quatre objets : l’ENT, le métier d’enseignant, la notion d’information et la notion de communication. Le système complexe formé par ces quatre objets permet d’observer que les représentations du métier d’enseignant et de l’ENT ont peu de contenus communs, mais qu’elles partagent toutes les deux de nombreux éléments avec les représentations de la communication et de l’information.

Michet, F. (2020). Du CDI physique au CDI numérique : articulation des espaces documentaires réels et de l’offre numérique aux usagers [Thèse de doctorat, Bordeaux 3]. http://www.theses.fr/2020BOR30016

Ce travail de réflexion a pour objectif d’appréhender les pratiques managériales, pédagogiques et communicationnelles mises en place par les professeurs documentalistes afin de créer des liens entre CDI physique et CDI numérique. Pour cela, nous avons procédé à une enquête de terrain, sur la Région PACA, auprès de 41 professeurs documentalistes, soit 39 CDI de collège ou lycée général. Notre investigation est structurée en deux phases successives : un questionnaire exploratoire suivi d’un entretien semi-directif. Le matériau ainsi constitué a été analysé « épisode par épisode », relatant les moments importants pour les acteurs : ceux qui relèvent de la routine et ceux qui apparaissent inhabituels. Nous avons comparé le sens des paroles relavant les logiques récurrentes pour isoler les tendances conjoncturelles spécifiques à certains établissements procédant donc à un double niveau. Les professeurs documentalistes s’approprient le numérique en fonction de leurs envies, leurs possibilités et les moyens à leur disposition en l’absence de réelles prescriptions. Ils sont aussi contraints par le CDI, espace physique dont ils dépendent. Les études actuelles s’intéressent à l’espace documentaire scolaire dans ses aspects purement pédagogiques ou numériques mais peu relient directement les deux. Par conséquent, comment le professeur documentaliste tiraillé entre injonctions institutionnelles et besoins professionnels spécifiques peut-il proposer un service qui réponde réellement et efficacement aux usagers dans son organisation globale ?

Picard-Gallart, A. (2019). L’intégration des technologies numériques à l’École : discours et pratiques en tension : étude d’une expérimentation « tablettes » en collège [Thèse de doctorat, Bourgogne Franche-Comté]. http://www.theses.fr/2019UBFCH021

Ce travail s’intéresse aux politiques éducatives en faveur du numérique et aux leviers mis en œuvre pour inciter élèves et enseignants à utiliser les technologies numériques à l’École. L’étude de type ethnographique s’est déroulée de juillet 2013 à octobre 2015 et a été conduite dans un collège engagé dans l’expérimentation Tablette pour une éducation digitale (TED). La recherche porte sur les processus d’appropriation d’une technologie mobile conçue pour être éducative et visant à développer de nouvelles pratiques instrumentées innovantes et enrichies. L’expérimentation est étudiée sous l’angle du concept de dispositif. Pour analyser les effets réels ou escomptés de l’utilisation d’un objet socio-technique en contexte éducatif et les conditions de son appropriation par les usagers, plusieurs méthodes d’observation ont été combinées. L’analyse permet de révéler des tensions significatives entre les pratiques prescrites – par les discours, les politiques éducatives nationales, l’expérimentation, l’objet technique lui-même – et les pratiques réelles des utilisateurs.

Pierot, E. (2019). Humanités numériques et organisation des connaissances : proposition d’un modèle d’interopérabilité entre les communautés épistémiques [Thèse de doctorat, Aix-Marseille]. http://www.theses.fr/2019AIXM0600

Nos travaux de recherche doctorale s’inscrivent dans le cadre de référence que constituent la « société de l’information » et « l’économie de la connaissance ». Elles composent un paradigme de développement économique, technologique, politique et culturel qui suspend sa réussite au déploiement des activités info-communicationnelles des membres de cette société. Alors que ces activités requièrent l’usage de bibliothèques numériques qui contribuent à la circulation des connaissances dans l’environnement en réseaux du web, nous avons observé les conditions dans lesquelles ces dispositifs sociotechniques rendent possible la mise en œuvre de processus info-communicationnels qui soient en adéquation avec les besoins informationnels d’usagers dotés de profils hétérogènes. L’étude de ces publics au prisme d’une typologie de communautés a permis de souligner que les processus info-communicationnels et les systèmes d’organisation des connaissances instrumentés participent du développement de communautés épistémiques et qu’ils contribuent à la création des biens communs informationnels. Ces derniers nous invitent à explorer les conditions dans lesquelles une intelligence collective est possible. Après avoir identifié les composants nécessaires à l’intelligence collective dans l’environnement informationnel du web, nous en proposons une instanciation sous la forme d’un modèle dédié à l’interopérabilité entre les communautés épistémiques.

Samout, R. (2019). L’accès à l’information en situation de handicap : le cas des étudiants en déficit visuel [Thèse de doctorat, Lille 3]. http://www.theses.fr/2019LIL3H023

La présente thèse vise à démontrer la faisabilité d’une approche centrée sur l’expérience utilisateur (user experience) pour développer des sites web adaptés aux personnes ayant un handicap visuel. En nous appuyant sur une analyse des pratiques informationnelles d’un panel d’étudiants, nous avons conçu et développé une maquette permettant de faire la « preuve du concept ». Les résultats obtenus dans le cadre de cette recherche sont de deux types : une analyse de besoins définis à partir d’entretiens et un développement informatique.

Sorolla Labrador, M. (2018). Médiation numérique des savoirs : analyse d’un dispositif info-communicationnel à l’école primaire en Espagne [Thèse de doctorat, Toulouse 2]. http://www.theses.fr/2018TOU20113

Cette thèse vise à comprendre les enjeux de l’implémentation des outils numériques et du travail coopératif à l’école primaire en Espagne à travers la mise en place et l’analyse d’un dispositif info-communicationnel. A partir d’éléments issus du cadre théorique visant le concept d’information, de connaissance, de savoir et de dispositif, nous analysons au sein de la mise en place d’un dispositif info-communicationnel les interactions entre savoir, information et connaissance en mobilisant le concept de médiation. Les échanges communicationnels et les processus informationnels qui ont lieu dans le dispositif visent à comprendre la manière dont les sujets construisent des connaissances à partir des savoirs scientifiques mis à leurs dispositions et manipulables sous forme d’informations numériques circulantes. Un élément technique du dispositif est la plateforme Google Classroom. La construction de connaissances dans le dispositif se fait également via le travail coopératif considéré une méthodologie de travail qui s’appuie sur les bases des paradigmes constructives et socio-constructivistes et du modèle d’apprentissage connectivisme, puisque nous introduisons les TICE comme élément médiateur entre les sujets, l’enseignant et l’objet d’apprentissage. Notre méthodologie fait partie du paradigme de l’interprétativisme qui soutient l’idée qu’il n’existe pas une séparation entre l’observateur et l’objet observé, aussi la connaissance peut seulement avoir lieu à travers un processus de compréhension. Nous cherchons à analyser les usages que les acteurs font des outils numériques et comment ils s’approprient des informations circulantes dans le dispositif mis en place pour construire des connaissances.

Tadier, E. (2018). Les corps du livre, du codex au numérique. Enjeux des corporéités d’une forme médiatique : vers une anthropologie communicationnelle du livre [Thèse de doctorat, Sorbonne université]. http://www.theses.fr/2018SORUL010

Cette thèse porte sur le livre défini comme forme médiatique. En réinterrogeant la conception occidentale de la communication portée par ce média, elle met en regard la forme matérielle du livre et sa fonction symbolique. La thèse se nourrit d’une histoire des formes pour analyser les mutations liées à l’émergence du « livre numérique ». Le livre assure une fonction de médiation entre les partenaires de l’échange, irréductiblement absents l’un à l’autre. Cette absence est envisagée comme un principe moteur, travaillant le processus communicationnel du livre dont la matérialisation constituerait l’hypothèse d’une « rencontre ». Dès lors, dans quelle mesure le livre emprunte-t-il au modèle du corps pour prendre en charge sa fonction de médiation et fonder son « opérativité symbolique » ? Renversant le regard sur cet objet considéré comme figé, nous interrogeons son processus dynamique d’inscription dans la vie sociale. Et, envisageant les dimensions « composites » de sa fabrique, nous tentons de saisir les enjeux des corporéités du livre entre langue, texte et support. Notre hypothèse est que le livre se donne comme un corps substitutif porté par une pensée de la co-présence de ses acteurs, en tant que forme dans laquelle ils font alternativement « présence ». Il s’agit donc d’interroger les corporéités du média et en retour d’analyser la façon dont le livre participe de la construction de conceptions culturelles et sociales du corps. En repensant les enjeux de la médiation, cette thèse pose les perspectives d’une anthropologie communicationnelle invitant à reconsidérer les médias au regard d’une réarticulation des rapports entre nature et culture.

Turet, A. (2018). L’impossible éducation critique et politique au numérique : territoires, dispositifs, métiers et acteurs [Thèse de doctorat, Bordeaux 3]. http://www.theses.fr/2018BOR30066

Cette thèse vise a identifier les degrés d’implication de l’État en faveur de l’éducation critique et politique au numérique. Elle analyse les dispositifs publics liés à la diffusion des usages du numérique et les caractéristiques des acteurs professionnels et bénévoles chargés de leur mise en œuvre. En quoi l’enchevêtrement de dispositifs d’action et de formation constitue-t-il une aide ou un empêchement au travail des acteurs pour former la population à une compréhension critique et politique du développement du numérique ? Ces acteurs développent-ils des stratégies d’adoption ou de contournement de ces dispositifs pour assurer leurs actions de formation et d’éducation ? Le corpus est composé de 5 sources complémentaires : les textes réglementaires au niveau français et européen ; 699 offres d’emploi et les référentiels de compétences des formations ; 1 enquête par questionnaire auprès d’un échantillon de 140 médiateurs numériques ; 10 entretiens d’experts sur la médiation numérique ; 2 monographies issues de 2 périodes d’observation participante au sein de deux entités d’animation de réseaux d’Espaces Publics Numériques. La thèse montre que l’éducation critique et politique est minoritaire, supplantée par l’initiation aux « bonnes pratiques » des usages de l’Internet, fondée sur la prise en main des outils. L’enchevêtrement par le haut des dispositifs conduit à un empêchement de la formation de la population aux enjeux de la société numérique : il produit une double contrainte indépassable entre la recherche de performances comportementales pour répondre aux exigences économiques et la recherche de recul critique en faveur de l’intérêt sociétal du numérique. Seuls les cas de subversion et l’engagement militant (logiciels libres, développement durable, l’anti-GAFAM, etc.) résistent à cette injonction de développement normatif. La thèse fait apparaître 4 grandes phases de cette évolution : de 1967 à 1984, le temps de la genèse des méthodes pour la massification des usages de l’informatique ; de 1985 à 1999, le temps des méthodologies de l’appropriation des outils et des usages ; de 2000 à 2011, le temps de l’accès public à l’Internet ; de 2012 à 2016, le temps de la réduction de la fracture culturelle au numérique. Après les tâtonnements des débuts (phase 1), le système d’initiation aux usages du numérique engendre la disqualification des animateurs des clubs informatiques (phase 2), empêche l’offre des systèmes préexistants de l’éducation nationale et de l’éducation populaire (phase 3), et provoque l’autocensure des animateurs territoriaux, peu encouragés à une pensée réflexive sur la société numérique (phases 3 et 4). Toutefois, il produit une éducation critique en résistance à travers certaines figures de l’animateur multimédia en emploi jeune (phase 3), et de l’animateur « hacker » ou « systémiste » (phase 4). Il en résulte que l’éducation critique au numérique reste un point aveugle de la réglementation, sans qualifications ou flux financiers pour la soutenir. Le risque demeure que le numérique soit un nouvel instrument au service de la reproduction et de la distinction sociale.

Leave a Reply